Paysageneige243 796x1040

Pétaouchnock

La femme invisible

de Anonyma Perla

Arrow s1

Opéra en trois actes
Vous êtes dans la section : Opéra / Subjugation capillaire / Anatomie de la tortue

Ptk la femme invisible 454x542 130612

Sous le nom d’Anonyma Perla se cache un collectif de jeunes femmes révolutionnaires qui cherchent à bouleverser le paysage musical des opéras à Pétaouchnock.

La première de « La femme invisible » s’est déroulée le 19 novembre dernier et a provoqué un grand scandale, surtout parmi « l’association de protection des tortues » qui s’indignait de l’utilisation de ces animaux sur scène, mais aussi parmi « l’association de protection des psychiatres ». Quant à « l’association de protection des oreilles pour la lutte contre les acouphènes  », elle ne s’est toujours pas manifestée. Malgré ses détracteurs, cet opéra est appelé à faire date dans la musique pétaouchnockienne.

Premier acte : Une jeune femme, dans une pièce, attend le moment où elle pourra se peigner. La musique jouée est dodécaphonique, avec ce personnage unique en préparation de cet acte apparemment anodin. La musique, très dramatique, ménage une tension grandissante, jusqu'au moment où elle va se peigner.
À ce moment, qui ne survient qu'à la fin de cet acte court mais éprouvant, un rideau tombe devant la scène, tout blanc, avec seulement un petit carré ouvert à hauteur d'homme, comme une petite fenêtre : quelques hommes – ce sont les psychiatres – passent alors devant cet écran en commentant ce qu'ils voient par la fenêtre à travers ce mur qui cache la femme au public.

Deuxième acte : Un élevage de tortues par un savant fou ; les tortues chantent, et à les entendre, on comprend peu à peu que le savant a découvert que quand une tortue meurt de faim, sa peau acquiert une finesse et une solidité extraordinaire. Elles sont elles-mêmes les victimes de cette technique morbide.
NB : Après le deuxième acte, selon une mise en scène précise, alors que le public est en train de sortir de la salle pour l'entracte, la musique redémarre brusquement, par surprise, dans un style mahlérien, et la femme invisible chante dans une explosion de couleurs (dans le style de la fin de 2001 l'odyssée de l'espace).

Troisième acte : La jeune fille est devenue invisible ; elle devient mannequin et le troisième acte, avec une musique électronique, met en scène un défilé de mode dont les mannequins sont si minces qu'elles sont invisibles et les vêtements défilent donc seuls, suspendus en l'air.

Un grand opéra qui marquera certainement l’histoire de la musique.

↑ Haut
Ptk man 136x158 t 111117